Les projets 2022

Ateliers cinéma, porté par les CEMEA en partenariat avec La Maison Phare (Dijon – 21). En s’appuyant sur la pluralité des films du Festival International du Film d’Education et sur l’intervention de professionnels de la création audiovisuelle, futurs animateurs socioculturels, mais aussi jeunes et habitants du quartier de Fontaine d’Ouche plongeront dans la programmation et dans la réalisation. Une mise en pratique de l’éducation populaire aux pratiques cinématographiques sur le long terme.

Films (en) commun(s), porté par la MJC André Malraux (Montbard – 21). Des ateliers de réalisations sous forme de stages intensifs d’été seront prolongés par des actions de projection et analyse de films. Dans la pluralité des visionnements et des rencontres, il s’agit de développer l’esprit critique. Une prise de recul sur le long terme où la régularité permet de cheminer vers une véritable co-construction.

A la rencontre des quartiers, porté par Parloncap (Pontarlier – 25). Un été sous le signe du cinéma entre pratique et séances plein-air. Si juillet sera l’occasion d’un stage de réalisation, le printemps sera lui une saison de programmation avec les habitant.e.s.

Parcours cinéma, porté par Léo Lagrange (Salin-les-Bains – 39). Une année ou vont se tresser des rencontres de professionnel.le.s de la création audiovisuelle, la découverte d’œuvres en salles et une colo réalisation. Le tout pour une émancipation au fil des images, matérialisée par un festival.

Trois secondes vers le futur, porté par 47-2 (Cosne-sur-Loire – 58). Une immersion estivale dans le processus de création d’un film d’auteur. Partant d’une trame prédéfinie par l’artiste intervenant, les participants pourront explorer et expérimenter pleinement toute la chaine de production et ses multiples postes.

Les diagonales du vertige, porté par la Compagnie du Coléoptère (Luzy – 58). Les habitants sont plongés sur le long terme dans un projet artistique transdisciplinaire et intergénérationnel : l’écriture et la réalisation d’une série en 4 épisodes de 26 minutes.

Marche et courts, porté par Sceni qua non (Luzy – 58). A partir d’ateliers de programmation avec de jeunes migrants les participants questionneront les représentations de leurs pays au cinéma. Véritable voyage partagé, ils marcheront tous ensemble de films en films, de chez eux à ici, du muet au parlé, du patrimoine à l’actuel. Pèlerins sur le chemin de Parties de campagne, ils partageront leur programmation avec les habitants à chacune des étapes entre Luzy et Ouroux en Morvan.

Trace ta route, porté par Sceni qua non (Nevers – 58). Deuxième étape d’un projet entamé en 2021, les participants partiront sur la route pour réaliser un road-movie où ils seront tant artistes de rues que scénaristes, cadreurs, preneurs de son en compagnie de Fabien Guillermont.

Les Odyssées, porté par la compagnie 2L (Saint-Léger des vignes – Imphy – 58). Lætitia Lambert et Cédric Romain, respectivement actrice réalisatrice et un réalisateur metteur en scène accompagneront les jeunes dans la réalisation de trois courts-métrages sur le thème du voyage. S’appuyant sur des films phares du paysage audiovisuel international, les participants s’attelleront, par équipe, à toutes les étapes.

Les jeunes font leur cinéma, porté par les Centres sociaux d’Autun (Autun – 71). Les jeunes des quartiers prioritaires continuent de vivre une relation intime avec le cinéma l’Arletty autour d’une programmation riche, variée et pointue. Un rendez-vous régulier de décryptage des œuvres ponctué d’ateliers de pratique pour aller jusqu’à la réalisation d’un court-métrage.

Danse au cinéma, porté par Panoramic Bourgogne (Saint-Julien-du-Sault – 89). MJC et circuit de cinéma itinérant feront naitre un projet transversal entre deux arts. Une thématique riche dans l’histoire du cinéma que les participants découvriront au fil du visionnement de films pour réaliser eux-même leur court-métrage.

Animaux sur la toile, porté par la MJC Auxerre (Auxerre – 89). Un ciné-club ludique avec des projections régulières autour de la thématique écologique du lien homme-animal. S’appuyant sur un évènement local fort, un atelier de réalisation d’un film d’animation viendra compléter l’analyse de films par de la pratique.

Ciné-Jeune, porté par La Maison Hirondelle (Montréal – 89). Accompagnés de professionnel.le.s les jeunes réaliseront leur premier court-métrage.