Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Rencontre : La co-création comme alliance de l’acte éducatif et artistique ?

25 janvier - 18 h 30 min à 26 janvier - 18 h 30 min

Cocréation #2

cocreation #2

La co-création comme alliance de l’acte éducatif et artistique?

Publics: artistes, intervenant·e·s, direct·rice·eurs de structures culturelles et/ou sociales, animat·rice·eurs et autres curieu·ses·x

« Notre culture ethnocentrée a séparé l’art de la vie, or les formes peuvent avoir d’autres forces que celle d’être regardées, notamment celle de participer à « réparer le tissu du monde ». Chris Marker1

Après avoir exploré ensemble l’an dernier grâce aux apports de Caroline Darroux2, et de Marie Preston3 la notion de cocréation4 dans des pratiques artistiques socialement engagées et échangés autour d’expériences, de pratiques artistiques collectives et collaboratives réalisées dans des ateliers Passeurs d’images et dans des projets d’éducation populaire politique du réseau des MJC, nous vous proposons cette année, de poursuivre et d’approfondir cette recherche vers la cocréation5 et toujours autour des trois piliers du dispositif Passeurs d’images : voir, rencontrer et faire, en vous invitant à vous intéresser avec nous à l’apport possible des pédagogies libertaires, comme outil de transformation sociale et d’émancipation politique, artistique, esthétique considérant que ces pédagogies centrées sur l’expérience qu’elle soit physique, affective ou intellectuelle peuvent nourrir notre volonté de déconstruire et désapprendre pour favoriser une meilleure autonomie, (voire l’autogestion) de nos publics et nous permettre à nous, animateur·rice·s, éducateur·rice·s, artistes-intervenant·e·s de ne pas hésiter à sortir des statuts et des rôles que l’on se donne.

Caroline Darroux disait lors de cette première journée dédiée à la co-création: « Comment peut-on créer du commun au sein de nos environnements et agir sur notre milieu ? Comment parvient-on à sortir de nos différents statuts dans le monde social, qui nous empêchent d’avoir certaines relations ? Comment les faire co-exister ? Les rencontres doivent pouvoir créer des chaînes de l’expérience: faire l’expérience, lui donner forme, la transmettre, quelqu’un s’en ressaisit, la retransforme, la ressaisit, etc, et c’est de cette façon que les expériences de co-création pourraient rebondir dans un large espace social”, mais aussi « le commun ne préexiste pas à nos relations, il se construit, et les ateliers de co-création doivent être pensés comme des lieux de création du commun, dans une perspective artistique et politique »

Aussi, en nous associant au Centre Image, à la Maison Phare et à l’archipel des lucioles, riches de la création de “films en commun”6 – petite école buissonnière et rurale de cinéma et d’éducation critique à l’image, nous aborderons également avec vous à partir de nos expériences concrètes la triangulaire  « publics-artistes-animateur·rice·s » sous l’angle pédagogique, philosophique et politique. La figure de l’artiste-génie ou du pédagogue-génie est révolue ! Dans ce groupe existant ou en devenir où l’on disait l’an dernier la nécessité de l’écoute, du dialogue et du partage du pouvoir, le projet pédagogique7 apparaîtrait comme un espace de discussion, un point central d’interconnexions possibles, donnant du sens et du pouvoir, politique, à chacun·e d’entre nous et à nos actions. Mais pour cela : quelle place, quel rôle est laissé à chacun·e et co-construit entre tous·tes, quel dialogue, quelle posture s’agit-il de prendre, de s’approprier individuellement et collectivement pour faire commun, pour faire collectif ?  S’agirait-il de révéler le potentiel artistique de l’animateur·rice-éducateur·rice, le potentiel pédagogique de l’artiste et la capacité d’apprentissage du public pour permettre au groupe ensemble de faire preuve de co-agentivité, de co-responsabilité et d’art (en) commun ? Quels langages collectifs et communs inventés ?

Mercredi 25: 18h30-22h Projections – débats  

  • Les misères de l’aiguille de Raphaël Clamour (15 min) 
  • 2040 un film de Mamadou Balde, Eugene Cole et d’Etienne de France (28mn)
  • Repas partagé « auberge espagnole »
  • Journal d’un maître d’écolede Vittorio De Seta (70 min)

Jeudi 26: 9h30-17h30 Conférences-débats 

  • 09h30 : Accueil café
  • 10h00 : Ouverture de la journée par Floriane Davin – Coordinatrice du dispositif Passeurs d’image au sein de la FRMJC, Mikaël Fauvel, directeur de la MJC A. Malraux et Clément Schneider, réalisateur-producteur intervenant associé à “Films en commun”.
  • 10h30 : Conférence de Hugues Lenoir, enseignant-chercheur émérite en sciences de l’éducation, dessinant une définition des principes d’une pédagogie libertaire aujourd’hui (dans le cadre de la co-création artistique).  Comment favoriser l’autonomie voire l’autogestion dans nos ateliers de co-création avec les jeunes tout en éduquant de manière critique au cinéma et à l’image ? Quelle place des adultes animateurs-éducateurs et artistes ? Une des clés résiderait-elle dans l’éducation au collectif ?
  • 11h30 : Échanges avec la salle
  • 12h : Cantine avec la Quincaillerie (lieu alternatif/collectif de création et diffusion artistique) [participation 5€]
  • 13h30 : Présentation des recherches-actions en pédagogie sociale et dans l’espace public autour de la co-création de la Maison Phare par Mathieu Depoil (directeur et doctorant en sciences de l’éducation).
  • 14h00 : Échanges avec la salle
  • 15h00 : Projections-discussions structures-artistes, quels liens au bénéfice du public?
    •  T’as pas de copine miskine (35′) : 1ère diffusion du film réalisé par les jeunes en juillet 2022 avec Clément Schneider (réalisateur-intervenant) dans le cadre de « Films en commun »Avec Mikael Fauvel (MJC Montbard), Flore Collombon(MJC Montbard) & Clément Schneider, réalisateur-producteur-intervenant associé au projet “Film(s) en commun”.
    • Vandoncourt, le village aux 600 maires (9’45) Sacha Marjanovic, chargé de projet au Centre image et Myleine Guiard-Schmid, animatrice-réalisatrice.
  • 16h30 : Clôture de la journée animée par Carol Desmur, chargée d’éducation à l’image à l’Archipel des Lucioles et Clémentine More, coordinatrice d’éducation à l’image au Centre images.
1 Chris Marker, de nombreuses fois cité dans cocréation#1 – Cf. rapport d’étude – est un réalisateur, photographe, philosophe, essayiste, poète, producteur, inventeur du « film-essai ».
2 Anthropologue, directrice de la Maison du Patrimoine Oral de Bourgogne et co-autrice du livre cocréation
3 Artiste-plasticienne, enseignante-chercheuse, directrice et co-autrice avec Céline de Co-Création en collaboration avec Stéphanie Airaud, Editions Empire et CAC Brétigny, 2019, Autrice du livre « Inventer l’école, penser la co-création », Tombolo Presses et CAC Brétigny, 2021.
4 Editions Empire et CAC Brétigny, 2019
6 La coordination Passeurs d’images BFC et la MJC André Malraux de Montbard sont co-lauréates de l’appel à projets “Création en partage” de l’association l’Archipel des lucioles (ex Passeurs d’images).
7Le projet pédagogique pour les CEMEA (Centres d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active) est porteur d’une idéologie. Il permet entre autre l’élucidation nécessaire de tout acte éducatif, la mise en situation de responsabilité des différents partie prenantes (public, animateur·ices, intervenant·es, partenaires, …)

 

Détails

Début :
25 janvier - 18 h 30 min
Fin :
26 janvier - 18 h 30 min
Catégorie d’évènement:
évènement Tags:
Site :
https://bourgogne-franche-comte.frmjc.org/les-rencontres-interprofessionnelles/

Organisateurs

FRMJC
MJC André Malraux

Lieu

MJC André Malraux
Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny
MONTBARD, 21500
+ Google Map