Les projets

Les projets soutenus par le dispositif Passeurs d’images en 2020 sont :

Création audiovisuelle intergénérationnelle, porté par la MJC Chenôve (21). Muriel Beltramo et Olivier Leroy vont accompagner jeunes et seniors dans une création audiovisuelle attentive à son territoire, ses sons, ses moyens de transport, ses habitants. [Annulé]

Au bord de la ville …, porté par Zutique production (21). Fabio Falzone va accompagner le regard d’un groupe de jeunes sur leur quartier en pleine mutation. Un projet in situ au tissage local fort, qui devrait aboutir à un portrait intime des Grésilles.

En mouvement, jeunes et espaces publics, porté par MJC André Malraux (21). Tom Bouchet partira à la conquête de l’espace public de la ville avec des groupes de jeunes. Comment habitent-ils leurs rues, leurs places, leurs jardins ? Une expérience intensive du dehors en milieu rural qui sera rendu compte en image et en sons.

Anim’ ton film, porté par la ville de Quetigny (21). Thierry Museur et Jérôme Huguenin-Virchaux accompagneront des jeunes du centre social sur la création d’un docu-fiction. Une manière de prendre de la distance et voir autrement le monde qui les entoure.

Mon Rap doc, porté par la médiathèque de Montrapon (25). Jean-Charles Regonesi plongera dans les multiples documents de la médiathèque pour retrouver l’essence des images et aborder d’un œil différent l’histoire des minorités.

Le refuge, porté par Centre image (25). Fabien Guillermont entreprendra une expérience de co-écriture au long court avec des mineurs isolés du Pays de Montbéliard. Une réalisation hybride a plusieurs mains au cœur du sujet.

Les 6h de Dole & un grand stage vidéo, deux projets portés par la MJC de Dole (39). Maël Bret partagera sa pratique pour un semi-fond cinématographique aux multiples contraintes. De la caméra de poche au plan-séquence les habitants seront au vif du faire cinéma. Ils pourront ainsi poursuive leur apprentissage lors d’un grand stage avec Laure Saint Hillier. Un condensé du passage de l’autoproduction au blockbuster.

Mashup et musique, porté par La Fraternelle (39). Clémence Davigo pointera du doigt la troisième écriture d’un film. Le montage comme entrée dans l’univers cinématographique pour re-raconter des poèmes audiovisuels, avec la table Mashup.

Révolte(s) & Genres, deux projets portés par Sceni Qua Non (58). De l’histoire des luttes locales aux questions de genres Sceni qua non ne fait qu’un pas. Une année sous le signe de l’actualité, la prise de conscience et l’engagement.

Cinétalents, porté par Milles Visages (70). Romuald Rodrigues Andrade embarque toute une équipe interrégionale dans la réalisation de son court métrage. Une expérience de longue haleine qui a fait ses petits. Plusieurs courts-métrages des jeunes talents locaux sont dans les claps.

La beauté du geste populaire, porté par la Maison du Patrimoine Oral de Bourgogne (71). Laetitia Déchambenoit fera faire un pas de côté aux jeunes danseurs et musiciens du Morvan en faisant plonger leurs arts habituels dans le monde du cinéma. Cette année Pina Baush planera au-dessus de la fête de la vielle. [Annulé]

Les jeunes font leur cinéma, porté par la ville d’Autun (71). Moïse Courilleau et Lea Minod continueront leurs aventures en images et en sons avec les jeunes des centres sociaux de la ville. Un temps fort de création en résonance avec un travail régulier de programmation.

Droits devant, porté par le Conseil départemental 71. Guillaume La Rocca et Mathieu Guy repartent pour une expérience de fiction avec des mineurs, placés, bientôt majeurs. Une étape de vie clef riche en matières à scénarisation.

Cinéma d’animation, porté par Cinemascotte (71). Karine Miralles et Jacques-Olivier Ensfelder découperont, modèleront, mais surtout animeront avec de nombreux jeunes afin de créer la bande-annonce des 30 ans du festival du film d’animation de Tournus. Résumé, n’est pas chose simple !